1/ QUI ES -TU MANON ? 

Je suis née à Paris où j’ai vécu pendant 30 ans et je vis maintenant en Australie depuis plus de 5 ans. Je suis officiellement freelance graphic designer mais en réalité, je suis touche à tout. Comme on dit ici « all rounded ». J’ai 36 ans et je suis toujours à la poursuite de mon Ikigai ! Et puis aussi : je suis une amoureuse de la nature.

          2/ PEUX-TU NOUS PARLER DE TA RELATION AU VÊTEMENT ? 

J’ai fait des études de mode et stylisme. J’ai donc une relation particulière avec le vêtement depuis assez longtemps. Mais je n’ai jamais été victime de tendance ou de la mode. J’aimais pouvoir m’exprimer à travers les vêtements, y dévoiler ma personnalité en inventant mon propre style (bien souvent décalé). Le vêtement me servait de protection mais aussi de revendication. Peut être encore aujourd’hui.

Il m’arrivait d’entendre « Ah ça, c’est tout Manon ! » mais presqu’à tous les coups les gens étaient à côté de la plaque… ça m’a toujours sciée! Je me dis avec le recul, que je dois avoir un look et des goûts difficiles à distinguer. Peut-être un peu comme la musique… Je ne pourrai pas décrire le style que j’aime… C’est une histoire de sensations.

Je réfléchis très peu le matin en m’habillant, ma priorité étant le confort (dans ma tête), mais chaque habit que j’ai acheté ou que j’ai gardé au fil des années est un coup de cœur, une trouvaille ou un vêtement doudou que je n’arrive pas à lâcher. 

Ma mère m’habillait avec les habits de mes cousins (garçons) quand j’étais petite… Quand j’y repense, je suis sûre que cela a influencé mon look et mes choix vestimentaires. Je ne mise jamais sur la féminité, je n’ai pas de jupe et rien qui colle trop au corps. Peut être que cela me donne la sensation d’être plus forte, moins vulnérable.

EVOLUTION AVEC LE TEMPS OU DECLIC ? 

J’ai toujours eu cet état d’esprit : pas fashion victime, confort et décalage mais j’étais plus extrême avant 🙂 

Aujourd’hui, je me suis assagie en terme de couleurs, d’imprimés et de volumes… Je cultive toujours ma personnalité à travers mes fringues mais sans être over the top. Le Less is more est apparu dans ma vie ! J’adore faire le tri 🙂 et il m’arrive maintenant d’user des vêtements jusqu’a l’os.

Je suis aussi devenue consciente des problèmes environnementaux liés à l’industrie du textile. Je consomme beaucoup moins, j’achète éthique autant que je peux, je récupère et il m’arrive parfois de me faire mes propres vêtements.

 

 

3/ SI TU NE DEVAIS EN CHOISIR QU'UNE ,  QUELLE SERAIT "TA" PIÈCE MUSE & MARLOWE ? 

Elle me correspondent toutes par le message qu’elles délivrent ! Mais j’adore le workwear pants en velours côtelé… La coupe est parfaite pour moi. Je n’ai jamais porté de slim de ma vie! C’est ma hantise!!! J’adore aussi la robe Canyon. Une pièce féminine mais pas cucu. 

Avec Muse et Marlowe, j’ai l’impression que l’on peut s’approprier le vêtement, le transformer sur soi, le visiter à sa sauce. Ils sont très étudiés mais en même temps laissent à celles qui l’achètent la place de l’interpréter selon leur look ou une humeur. J’adore ça.

 

 

 

 

 

 

>>

Utility Pants Rachel – Bleu poudré

 

4/ AS-TU UNE MUSE ?

Je n’ai pas de muse en particulier mais une chose est sûre, j’ai l impression que les femmes ont un don pour faire grandir les gens autour d’elles. 

Ma muse, ce sont les femmes. Amies / famille / actrice / écrivaine etc… proches ou éloignées… elles m’inspirent et m’accompagnent sur mon chemin et dans mescréations.

5/ éVENTUELS Réseaux où l'on peut te suivre eT/ou actualités du moment ? 

Mon insta. Je ne suis pas une influenceuse mais je partage des moments sympas de ma vie en Australie 🙂

https://www.instagram.com/manon_gorge/

Et bien sûr, mon site portfolio pour mon boulot.

https://manongorge.com/

© photos personnelles Manon Gorgé / Matt Hart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *