noemie-sato-lifestyle-photographer-muse-and-marlowe-7
noemie-sato-lifestyle-photographer-muse-and-marlowe-8

1/ QUI ES -TU NOÉMIE? 

J’ai 32 ans. Je suis originaire de Cognac, en Charentes. J’ai été pendant 8 ans journaliste. Je réalisais des documentaires pour la télévision. En 2016, je suis partie vivre au Japon pour un an avec un working holiday visa. Ce pays et sa culture me fascinait depuis des années. A Tokyo, j’ai rencontré Shu, celui qui allait devenir mon mari, l’homme de ma vie. Alors je suis finalement restée trois ans au Japon. Mais cette année, nous avons décidé de tout quitter pour commencer une nouvelle vie à Amsterdam. L’Europe me manquait. Je suis désormais photographe, styliste produits et créatrice de contenus. Je partage notamment sur Instagram et mon blog ma « slow, sustainable and happy way of living » (ça sonne beaucoup moins bien en français haha). J’ai opéré de grands changements dans ma façon de consommer. J’essaye dorénavant de consommer autant éthique et responsable que possible. J’applique également petit à petit le zéro déchet dans ma maison. Je suis loin d’être parfaite mais j’essaye à mon niveau et à mon rythme de faire évoluer les choses et de sensibiliser ma communauté à ces sujets. Voici pour mon parcours. Et sinon, à propos de moi je peux dire que je suis sensible, travailleuse, curieuse et un peu casanière sur les bords. J’aime la photographie, la déco, la mode, les séries télés, les matcha latte et les carrot cakes (bref une grande gourmande).

          2/ PEUX-TU NOUS PARLER DE TA RELATION AU VÊTEMENT ? 

J’ai toujours adoré la mode d’aussi loin que je m’en souvienne. Je dévorais la presse féminine et les catalogues de vêtements type La Redoute enfant. Mon style a beaucoup évolué depuis mon adolescence. Pendant des années j’ai eu un style très rétro. Je ne portais que des robes et j’aimais les couleurs vives ! Puis pendant mes études de journalisme, je me suis rendue compte que ces tenues n’étaient pas vraiment adaptées au terrain. J’ai petit à petit renoué avec les pantalons et les tenues plus casual. Je dois dire qu’aujourd’hui le confort et l’une de mes priorités absolue. J’ai l’impression d’avoir vraiment trouvé mon style. Simple mais avec le petit détail, la coupe qui fera la différence. Depuis plus d’un an j’ai arrêté de consommer ce qu’on appelle génériquement de la « fast-fashion ». Pour des raisons financières et morales. J’ai appliqué la méthode Marie Kondo à mon dressing et elle a été d’une efficacité redoutable. Je me suis rendue compte que cela ne me dérangeait pas du tout de reporter très souvent les mêmes pièces du moment que je les aime beaucoup, que je puisse les mixer facilement avec d’autres pièces de mon dressing et qu’elles soient de bonne qualité. Je suis encore loin de la capsule wardrobe mais la totalité de mes vêtements (toutes saisons comprises) tient sur 2 portants à vêtements et deux tiroirs de commode environ. Une grande amélioration pour moi ! Faire ce tri m’a aussi permis de réaliser que j’avais tendance à acheter des pièces trop « tendance » que je ne portais qu’une ou deux fois avant de m’en lasser ou même pas du tout parfois… Aujourd’hui, je préfère investir dans de belles pièces intemporelles, éthiques et durables. Ma palette de couleurs est aussi limitée : toutes les teintes de rose, de bleu et de vert avec des touches de crème et de gris. J’aime les couleurs douces et pastels. En me limitant à ces couleurs je mixe plus facilement tous mes vêtements ensemble. Même si j’essaye de ne plus acheter de vêtements impulsivement et de me limiter à ce dont j’ai vraiment besoin, je reste une grande amoureuse de la mode et je ne m’interdis pas de craquer de temps en temps.

noemie-sato-lifestyle-photographer-muse-and-marlowe-9à

3/ SI TU NE DEVAIS EN CHOISIR QU'UNE ,  QUELLE SERAIT "TA" PIÈCE MUSE & MARLOWE ? 

J’ai craqué sur le t-shirt Sunset lover. C’est d’ailleurs lui qui m’a fait connaître la marque. Le t-shirt porté avec un jean c’est un peu mon uniforme quotidien. Donc j’aime beaucoup les t-shirt à message ou joli imprimé. Celui qui réunissait tous mes critères : couleur, originalité, coton bio, éthique et responsable. Mais j’avoue que j’aurais bien craqué aussi pour la combi Juno ! Je suis une fan de combi.

4/ AS-TU UNE MUSE ?

Pas seulement pour le style vestimentaire mais aussi pour l’art de vivre, les valeurs et le talent. Je pense par exemple à Audrey Fitzjohn, au compte Instagram du même nom, que j’admire beaucoup. Elle est fraîche et naturelle. Son style est élégant et simple à la fois. Elle a la plus mignonne des familles et un talent fou pour la déco et la photo. C’est vraiment un modèle autant pour ma vie professionnelle que personnelle. 

Je suis aussi une grande fan de l’univers de Laura connue sur Instagram avec son compte @avenuedesreveries. Elle met de la poésie partout dans son quotidien. J’aime aussi beaucoup sa garde robe que je lui volerais volontiers.

5/ éVENTUELS Réseaux où l'on peut te suivre eT/ou actualités du moment ? 

Vous pouvez me suivre au quotidien sur mon compte Instagram @noemiememories, beaucoup de déco, de fleurs, de partages éthiques et durables sur mon feed. En stories je partage aussi mes bonnes adresses à Amsterdam et ailleurs.

Sur mon blog noemiemories.com où je vais essayer de publier plus régulièrement cette année, je réalise chaque mois une chronique « Les fabuleuses histoires éthiques et durables », un portrait sous forme d’interview pour raconter l’histoire et les engagements sociaux et environnementaux d’une marque. Muse & Marlowe a d’ailleurs inauguré cette chronique et je l’en remercie. [Voir la chronique ici.]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *